03.04.2009 - DIRK BASYN, Channel News Benoit KlipfelDésormais, les logiciels de l'éditeur peuvent être téléchargés gratuitement. Son PDG, Benoit Klipfel, nous explique pourquoi il s'agit là d'un modèle économique rentable pour sa société et ses partenaires.

 

 

Channelnews : Vous avez décidé de proposer vos logiciels en téléchargement gratuit. Pourquoi ?

 

Benoit Klipfel : Lorsque Memsoft a été racheté il y a 3 ans à Prologue par un de ses partenaires, il restait à peine une vingtaine de revendeurs. Après cette hémorragie nous avons investi dans le logiciel et sorti Oxygène, une solution de gestion et de comptabilité pour 99 euros. Nous nous sommes alors trouvé confrontés aux grands éditeurs. De leur côté, les enseignes comme Surcouf et la Fnac nous ont fermé leurs portes. Après réflexion, nous sommes alors passé au gratuit.

 

Nous parions sur le fait que nos clients vont grossir, auront besoin d'options comme la paie ou le CRM ou de versions supplémentaires pour fonctionner en multiposte, qui elles ne sont pas gratuites. Ces entreprises s'adresseront alors à nos 70 distributeurs qui sont des VARs et des SSII. Ceux-ci y trouveront leur compte. De toute façon, faire une démarche commerciale pour 99 euros n'a aucun sens. Des produits comme Outlook et Acrobat sont également gratuits.

 

Il s'agit bien entendu d'une solution horizontale ?

 

Benoit Klipfel : Oui. Le langage de 4ème génération Oxygène permet à nos partenaires de développer des applications métiers qui sont bien entendu payantes. C'est ce qu'ont notamment fait Merckel, qui propose des solutions pour les filières bois et électricité, ou AGI, qui a développé une offre pour les entreprises de propreté.

 

A l'origine, Oxygène était une solution de gestion par affaires, avec prise en charge des plannings et des notes de frais, destinée aux SSII. Nous l'avons notamment installée chez EADS et à l'Université de Lille. C'est la base de notre offre gratuite. Celle-ci est une solution très sophistiquée avec laquelle on se retrouve face à des éditeurs comme SAP ou Oracle. Elle permet de gérer ses objectifs commerciaux, illustrés par des graphiques, de calculer des prix catalogue etc. Ce n'est pas un produit bradé. C'est du haut de gamme.

 

Quelle est votre cible ?

 

Benoit Klipfel : Les entreprises, les artisans, les professions libérales et les associations qui font des devis, de la comptabilité et de la facturation. Nous venons de signer un accord avec Séquence, un réseau qui regroupe 30 revendeurs indépendants. Cela les intéresse d'installer des logiciels gratuits car ils se constituent ainsi un réseau de clients captifs.

 

Les mises à jour sont-elles aussi gratuites ?

 

Benoit Klipfel : Les mises à jour sont gratuites et le support aussi. Auparavant les clients avaient 3 mois d'assistance téléphonique gratuite. On s'est aperçu qu'à peine 10% d'entre eux appelaient. Ceux qui le font nous permettent d'améliorer les produits. Et d'éviter ainsi qu'on nous appelle.